LIVRAISON OFFERTE POUR TOUTE COMMANDE SUPÉRIEURE A 200€
Logo de la Maison Douillet
Intemporels hivernaux locaux

Le Bonnet en Laine

La Maison Douillet s’intéresse, dans ce petit guide, aux ressources locales et aux savoir-faire régionaux.

Tour d’horizon de la fabrication – française, naturelle et raisonnée – d’un bonnet en laine.

Bonnet en Laine Française et Fabriqué en France, de la marque Maison Douillet - Couleur Gris Naturel. Le bonnet est présenté dans une composition géométrique, entouré d'objets rappelant l'héritage ancestral et naturel montagnard.
Introduction : Les Alpes

Bonnet de montagne

Comment concevoir le meilleur des bonnets ?
Quelle matière première privilégier ?
Auprès de quels acteurs se tourner ?

A l’heure de changement climatique, où l’on est conscient de l’impact humain et environnemental de la production – il est essentiel de se poser ces questions cruciales.

Pour fabriquer un bonnet, de la meilleure manière, il nous semble évident de regarder autour de nous. Nous intéresser à nos régions – renouer avec notre patrimoine culturel, artisanal et naturel.

A travers l’histoire d’un simple bonnet en laine – nous nous sommes intéressés à l’histoire pastorale des Alpes. Nous avons tenté de comprendre la variété et la spécificité des ressources naturelles locales. Nous avons plongé dans les savoir-faire nécessaires à la transformation des fibres naturelles.

De part notre volonté de choisir la bonne méthode, la bonne matière – afin de concevoir un bonnet en laine noble, naturel, respectueux et respectable – nous avons appris un savoir précieux, que nous sommes heureux de partager aujourd’hui.

Partie 1 : La Bonne Fibre

Bonnet en laine française

La matière la plus adaptée pour la confection d’un bonnet hivernal est sans équivoque la laine.

La laine possède des propriétés physiques hors du commun – qui permettent de réaliser des ouvrages textiles de haute qualité : respirants, techniques, durables.

Ces qualités sont de plus en plus reconnues – dans les vêtements citadins comme techniques – et recherchées par des personnes conscientes de la valeur de ces fibres naturelles.

De part sa polyvalence, ses propriétés techniques, sa méthode de production renouvelable – la laine est sans nulle doute la meilleure des matières existante. Celle qu’on peut produire de manière la plus responsable, la plus locale, la plus naturellement – tout du moins.

En France, nous avons pratiqué depuis des millénaires un élevage ovin pastoral, extensif, et favorisé des races ayant développé une laine de qualité* – fine, robuste et agréable.

Cette laine locale est parfois dévaluée, peu considérée – et bien souvent les laines d’import sont utilisées pour réaliser des tissus ou tricots.

Depuis peu, des acteurs locaux – français, italiens – déterminés à re-valoriser ce patrimoine régional – se sont réunis pour re-donner vie aux laines locales de qualité.

Nous jugeons que cette ressource locale – le Mérinos d’Arles – est la réponse la plus adaptée pour fabriquer le meilleur bonnet en laine.

La laine Mérinos, issue de la race de mouton Mérinos, possède de très nombreuses qualités physiques : douce, résistante, fine, élastique, renouvelable, etc.

La laine Mérinos utilisée dans la conception des vêtements est en très grande majorité issue de l’importation (Australie, Nouvelle Zélande, Afrique du Sud) – souvent issus d’élevage intensifs.

En France, nous avons la chance d’élever les moutons selon des méthodes d’élevages extensives – et de posséder les laines les plus fines d’Europe.

La laine locale est donc une fibre naturelle, de qualité et produite de manière respectueuse – qui semble être la matière la plus adaptée pour réaliser un bonnet en laine.

Mohair, Angora, Alpaga, Mérinos : de nombreuses espèces animales françaises produisent des laines de qualité. L’ensemble de ces laines permet d’obtenir des tissus ou des tricots d’une qualité exceptionnelle – aux nombreuses qualités : finesse, douceur, respirabilité, thermorégulation.

La Laine du Mérinos d’Arles est certainement la plus polyvalente des laines françaises. C’est une laine de mouton, possédant une grande élasticité et une grande robustesse – ce qui garanti un article durable et résistant.

Le mérinos d’Arles est donc la matière naturelle et locale par excellence pour fabriquer un bonnet en laine de qualité.

*Le Mérinos d’Arles est élevé dans la Plaine de la Crau, accueillant une activité pastorale depuis plus de 4000 ans. 

L’élevage ovin a permis la création et le maintient d’un éco-système unique – dans cette plaine et dans les systèmes montagneux alpins et pré-alpins [1].

La laine du Mérinos d’Arles est la plus fine fibre de mouton en Europe. C’est une matière renouvelable et locale aux qualités physiques remarquables (finesse, douceur, élasticité, résistance mécanique).

Descriptif des caractéristiques de la laine française sélectionnée pour fabriquer le Bonnet en Laine de la Maison Douillet.
Détail en gros plan du bonnet en laine française, de la marque Maison Douillet. La photo montre la qualité et la texture de la laine, sa couleur naturelle grise.
Partie 2 : La Bonne Couleur

Couleur naturelle

La laine possède naturellement une grande variété de coloris.

Selon les espèces animales, la toison peut prendre des couleurs très variées.

Dans le cas du Mérinos d’Arles, c’est une palette subtile – du blanc ivoire à un brun très profond – qui compose la toison.

L’association de ces différentes fibres colorées permet de réaliser un fil aux teintes multiples – d’apparence uniforme et dans le détail : complexe, chiné, présentant une myriade de couleurs naturelles.

Afin de rendre hommage à cette belle diversité naturelle, nous avons choisi de valoriser ces coloris non-teints, afin de créer un bonnet en laine à la fois sobre et à la fois intrinsèquement complexe.

Le saviez-vous : La laine est une fibre dont la nature chimique est assez proche des cheveux humains : un assemblage de molécules de Kératine -composée de carbone, d’oxygène, d’azote, d’hydrogène et de soufre.

Avec la conditions qu’elle n’ait pas été teinte avec des produits de synthèse – la laine est donc entièrement bio-dégradable. 

L’utilisation de fibres non teintes permet ainsi de créer des articles entièrement compostables.

Partie 3.1 : Fabrication, La Bonne Méthode

Bonnet Tricoté

Feutre, tissus, tricot, crochet, etc. : la manière de travailler la laine est multiple – et essentielle : elle donne l’âme de l’ouvrage.

Pour un bonnet en laine de qualité – il est nécessaire de choisir la bonne fibre et la bonne matière de l’assembler.

Le tricotage est une méthode simple, et pourtant offrant à la pièce finale des caractéristiques mécaniques hors du commun : élasticité, résistance, respirabilité*. 

Pratiqué à la main en Europe, depuis plusieurs siècles – sa maitrise contemporaine nous offre la possibilité de réaliser des articles modernes et techniques. 

Le tricotage mécanique, permet ainsi de réaliser un ouvrage régulier, offrant une aisance de porter optimale, adaptable, pratique et enveloppant*

*Le tricot est considéré comme un méta-matériau, c’est à dire un ouvrage final possédant des caractéristiques mécaniques hors du commun. Le tricot – comme ouvrage final – possède en effet une élasticité et une résistance mécanique qui dépasse largement celle du fil.

Le tricotage intégral, ou tricotage 3D, permet de créer un bonnet en laine sans couture : l’ouvrage est tricoté “en une fois”. Cette technique évite ainsi la découpe et l’assemblage de panneaux et ne génère pas de chute de tricots : c’est une technique de création sans-déchets.

Montage photographique d'une femme en train de tricoter, certainement une manche d'un pull en laine. Le montage est réalisé à partir de la photographie 'Thin Welsh Girl' de Thomas Jones, prise en circa 1875.
Le bonnet en laine Maison Douillet est présenté dans une composition d'intérieur - entouré d'objets naturels et manufacturés, rappelant l'héritage montagnard de la marque.
Partie 3.2 : Fabrication, le Bon Lieu

Bonnet Français

La France possède un grand savoir faire textile – de la fabrication des tissus, des tricots, du travail de la main, etc.

La bonneterie – l’art de réaliser des ouvrages tricotés – est un savoir-faire historique encore conservé dans certaines régions françaises (Loire, Aube, etc.).

Cette fabrication locale – en plus de se baser sur des centaines d’années de pratiques – est l’assurance d’un travail réalisé par des personnes passionnées, dans des conditions de travail décentes.

A nos yeux, la meilleure manière de produire un vêtement – et donc un bonnet en laine – est de se tourner vers les acteurs régionaux.

Le Bonnet d'Alpage

Grâce à nos recherches, en nous basant sur notre sensibilité, nous avons développé un objet précieux – un parfait compagnon hivernal.
Notre bonnet en laine est réalisé sans teinture, en France et dans la meilleure laine française – le Mérinos d’Arles.
Nous collaborons avec des entreprises spécialisées dans la maille (artisans indépendants et Entreprises du Patrimoine Vivant) situées dans les régions les plus proches de chez nous.

Découvrez également :

janvier 22, 2024

décembre 22, 2023

Maison Douillet